Follow Studio Tania Urvois

Ce projet de récupération de friche urbaine est censé pérenniser les occupations éphémères, associatives sociales et artistiques qui l’ont animé pendant plusieurs années, en les combinant à un programme de logements locatifs et d’accession, porté par Douarnenez Habitat.

Au RDC de l’avenue de la France Libre, les restos du coeur.

Un étage au dessus, l’usine Supergel est un projet collectif qui doit permettre d’offrir la possibilité aux acteurs artistiques, aux pratiques pluridisciplinaires, de se réunir pour travailler et exercer leurs activités dans un lieu commun.

Encore un étage au dessus, au RDC de la rue Henri Barbusse, les locaux de stockages d’équipement de pêche, ainsi que la toiture de l’immeuble sont destinés à accueillir divers typologies de logements locatifs et d’accession à la propriété.

 

L’usine Supergel est un projet d’utilisation des espaces existants permettant aux artistes et associations de créer, produire, exploiter, fabriquer, stocker, etc, avec le dessein que ces différentes pratiques se côtoientet se nourrissent les unes des autres.

Les acteurs qui se sont inscrits dans ce projet sont les occupants de l’Usine Supergel.
Il s’agit des associations :
– Les Sardines volantes (Skateboard)
– La compagnie Tintamar (théâtre de rue)
– La compagnie Gigot bitume (théâtre de rue)
– Le collectif de la Meute (arts numériques et art vivant)
– Le collectif Sillages (arts graphiques)
Et des artistes :
– Geoffroy Galliot (graphiste et plasticien)
– Anne Cognard (plasticienne)
– Paul & Camille (plasticiens)
– Yoan Sorin (plasticien)
– Marcel Larour (sculpteur)
– Sophie Morice-Couteau (réalisatrice de films d’animation)
– François Bétout (réalisateur de films d’animation)
Ensemble ils souhaitaient lancer une dynamique nouvelle en réinvestissant les espaces, en améliorant le confort des usagers, en
adaptant les espaces aux activités de chacun, en permettant à des artistes extérieurs de bénéficier de résidences d’accueils, en
organisant des évènements ponctuels : expositions, représentations théâtrales, etc.

L’association souhaitait développer les accueils d’artistes en résidence. Soucieux d’enrichir les pratiques en ce lieu, ils voulaient ouvrir
cet accueil à un large panel de formes artistiques ; dans la mesure où les créations s’adapteraient aux espaces mis à disposition.

L’offre groupée du collectif Supergel et de DZ Habitat est restée sans suite tel que voté au conseil municipal fin 2016.

Maîtrise d’ouvrage : Collectif d’artistes Usine Supergel

Architecte : Studio Urvois

Partenaire : DZ Habitat

Calendrier : Etude de faisabilité 2016

Details